27 septembre : pour ligne d’horizon

J’avoue. La dernière portion de route m’a secouée, sans distinguer plaisir et douleur. Le flou s’installait progressivement devant mes yeux, mais la buée ne venait pas de l’extérieur. J’ai soufflé sur la vitre de mes émotions, en leur laissant de la place, trop de place, puis, quand le chaos commençait à prendre des allures d’autrefois, j’ai redressé la barque pour tenter de prendre le vent autrement. Avec méthode en s’appuyant sur l’expérience et en sensation, yeux clos, pour sentir le juste sens du vent, sa précise intensité et sa véritable chaleur. J’entraperçois désormais un havre de paix pour ligne d’horizon.

Une réponse à “27 septembre : pour ligne d’horizon”

  1. Célestine 29 septembre 2015 à 18 h 51 min #

    La vitre de tes émotions…c’est beau ! j’adore ton texte.
    ¸¸.•*¨*• ☆

Laisser un commentaire

Surlesbordsdunjournal |
Nouvelles pleines d'es... |
9757169781 Thought Elevator... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pouvoir écrire la vie
| 7ecritliberte
| Nouvellesetseries